05 décembre 2017

Salut Jean !

A peine parti, Jean d'Ormesson, sorte de Voltaire contemporain, nous manque déjà. Sa malice et son sourire, sa voix reconnaissable entre toutes adoucissaient les rigueurs du temps médiatique. Ses essais et ses romans étaient des odes à la vie, son extrême érudition était toujours teintée de légèreté. A part Jean Ferrat qui lui dédia une chanson stigmatisant ses positions colonialistes quand il était directeur du Figaro, on ne lui connaissait pas d'ennemi. Ce qui n'empêchait pas Jean d'O. de rendre hommage à l'immense... [Lire la suite]
Posté par Phirob à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]